La librairie des ombres

Publié le par Sistraline

Est-ce vraiment un auteur qui a écrit ça ? C'est d'un insipide...Je donne son nom tout de même : Mikkel Birkegaard. aux éditions Fleuve Noir (no comment).

Pourtant le topic était bon : à la librairie Libri Di Luca se retrouvent des Lettore, enfin les émetteurs. Par ce que chez les Lettore il existe 2 cas de figure: les émetteurs sont ceux qui influencent quelqu'un par leur lecture ; les récepteurs sont ceux qui influencent quelqu'un en cours de lecture et ce par la pensée uniquement !

C'est génial, non ? Et bien cela s'arrête là. L'intrigue est molle. Les scènes se déroulent trop facilement. Quand on est habitué à lire du policier on sait ce qu'il faut faire ou pas... Dans ce roman, c'est un cumul d'évidences, de mauvaises actions. Les personnages non plus ne sont pas convainquants.

 

A lire quand il sortira en poche de préférence ou à ne pas lire du tout...21 € d'économisés.

Publié dans Roman policier

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K


Complètement d'accord! Et tu ne parles pas de la fin, c'est complètement n'importe quoi!


A part ça je sesn que cette année encore Lire en Loir et Cher ne m'accroche pas. Si tu as un titre qui surnage du lot, je suis preneuse...



Répondre
S


Plus j'en lis, plus je suis dépitée par la sélection... A mes yeux seul "Une année avec mon père" de G. Brisac est bon : bon sujet maintenu pendant tout le récit et bonne écriture qui soutient
vraiment le propos de l'auteur, ses sentiments...


Quoique Véronique Ovaldé soit pas mal non plus. Un peu bavarde par moment mais elle nous tient bien dans le suspens du devenir de son personnage principal. "Ce que je sais de Véra Candida".


A + Keisha !